LA SOLUTION : LE SHIATSU

LA SOLUTION : LE SHIATSU

Le shiatsu est d’origine japonaise. Il a été officialisé au Japon comme pratique médicale complémentaire dés 1955. Il a fallu attendre les années 1980 pour qu’il soit adapté aux chevaux, à l’initiative de Pamela Hannay (institut Ohashi de New York).

Il est basé sur les principes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), vieille de plus de 5000 ans.

Principe de la MTC :

L’énergie circule le long de lignes appelées « méridiens ». Elles sont ponctuées de points ou « tsubos » qui correspondent aux points d’acupuncture.

Chaque méridien est relié à des organes ou viscères spécifiques.

Ainsi, tout déséquilibre de la circulation de l’énergie dans le réseau des méridiens entraîne un mal-être qui détériorera progressivement l’état de santé du cheval s’il perdure.

Les 12 principaux méridiens du cheval – Ecole de Shiatsu Equin en Provence – ESE

« La maladie est une sorte de dysharmonie lorsqu’une partie du tout ne vibre plus à l’unisson des autres parties »

Dr BACH

Le shiatsu propose de retrouver l’équilibre énergétique, synonyme de bonne santé.

SHI (doigts) ATSU (pression) en japonais.

La pratique du shiatsu consiste donc à réaliser des pressions des doigts sur des zones, des trajets (méridiens) et des points spécifiques (points d’acupuncture) du corps avec un thérapeute en pleine conscience.

Ces pressions appropriées visent à rééquilibrer  la circulation du KI sur la totalité du corps.

Cette digipression ou acupressure permet de considérer l’individu dans sa globalité et son individualité.

Ainsi le praticien, par l’intermédiaire du shiatsu, travaille sur l’unité corps-esprit.

C’est pourquoi il agit sur toutes les perturbations physiologiques, psychiques et émotionnelles.