LE SHIATSU ET LE CHEVAL

Le shiatsu lève les blocages physiques et psychologiques du cheval.

 

Le shiatsu lève les blocages physiques et psychologiques du cheval. Il permet une harmonisation globale, douce et progressive.

Le processus d’auto-guérison est activé pour retrouver un état de bien-être.

La pratique du shiatsu  favorise le bon fonctionnement de tous les systèmes du corps : ostéo-articulaire, musculo-tendineux, respiratoire, nerveux, endocrinien, circulatoire et immunitaire…

Tous les types de chevaux (selon leur âge, race, discipline) ressentent les bienfaits du shiatsu.

Quelques exemples :

 

  • Sur le cheval de compétition, le shiatsu optimise la locomotion en entretenant les fonctions ostéo-articulaires et musculaires.

Il prévient la fatigue et le vieillissement prématuré.

La récupération après les épreuves est facilitée et assortie d’un équilibre mental    (le shiatsu libère du stress).

  • Sur le cheval âgé, le shiatsu agit comme un formidable anti-douleur en libérant des endomorphines (anti-inflammatoire naturel) et induit un bien-être physique et psychique.

Le processus de vieillissement des différentes fonctions vitales du corps est ralenti. Ainsi, le shiatsu lui apporte plus de confort pour mieux vivre sa retraite et cette    période de fin de vie.

  • Sur la jument poulinière, le shiatsu harmonise le cycle hormonal et optimise les différentes étapes du cycle de reproduction (saillie, gestation, mise bas).
  • Sur le poulain, le shiatsu permet une meilleure conscience de son corps. Il concourt à une croissance plus harmonieuse.
  • …etc

Le shiatsu est également précieux à titre préventif. Un déséquilibre de l’énergie étant perceptible avant même l’apparition des premiers symptômes d’une détérioration de la santé.

Une séance à chaque changement de saison permet d’entretenir un bon état de santé physique et psychique.

Le shiatsu n’a pas d’effets secondaires dangereux pour l’organisme de l’animal.

NOTA BENE : Le shiatsu ne saurait se substituer au diagnostic et/ou au traitement d’un vétérinaire. En revanche, il constitue un excellent complément pour faciliter le rétablissement du cheval.